Certains voyagent autour du monde pour les paysages, les musées ou encore la gastronomie. Pour ma part, je m’intéresse surtout à la danse car elle me permet de me rapprocher des gens et de partager des moments forts avec eux. J’ai passé quelque temps chez les cowboys, pas pour apprendre à manier le lasso mais bien pour apprendre à danser !

Un peu d’histoire avant d’entrer en piste

Kansas, Wisconsin, Iowa, Indiana, Nebraska… le Midwest est une très vaste région dont chaque Etat possède sa propre culture. Tous se partagent pourtant un patrimoine commun : la danse country dans tous ses états.

Lorsque les immigrants Européens sont arrivés en Amérique dans le courant du XIXe siècle, ils ont apporté un peu de leur culture dans leurs bagages. A l’époque, les travailleurs passaient le plus clair de leurs journées dans les champs. Le soir venu, les bals leur permettaient de décompresser. Chacun y allait suivant ses propres traditions, autant dire qu’il y avait beaucoup de figures. Au fil des soirées, les danses irlandaises, françaises ou encore allemandes se sont rapidement mélangées avec celles des Mexicains et des Amérindiens, donnant naissance à un tout nouveau style. Le country est donc une sorte de consensus dominé par l’influence des cowboys si l’on se réfère aux mouvements de jambes simulant parfois les galopades à cheval.

Les variétés de danses country

Si l’on danse avant tout pour se détendre, c’est aussi un moyen de faire honneur aux traditions, à l’appartenance à un peuple. Comme toute danse traditionnelle, la country est une succession de pas simples et répétitifs. Pour les cowboys, l’apprentissage se fait dès le plus jeune âge. C’est presque inné ! Pour nous, c’est autre chose mais je vous rassure, on se met vite dans l’ambiance et il est extrêmement facile de suivre le rythme.

Comme il faut bien commencer quelque part, il est important de connaître les grandes familles de danses country.

Les partner dance, littéralement danses de couples, se pratiquent donc à deux. Les cowboys d’antan profitaient des bals de fin de journée pour s’approcher des jeunes filles qui leur plaisaient. Ils ont trouvé le moyen de les séduire sans les offenser en les invitant tout simplement à danser. Two step, cowboy waltz, west coast swing, ce ne sont pas les variantes qui manquent.

Il y a aussi les danses en cercle ou une rangée d’hommes fait face à une rangée de femmes. Non, il ne s’agit pas d’une battlemais d’un moment de bonne humeur durant laquelle tout le monde est sur le même pied d’égalité. Les chorégraphies peuvent simuler un jeu de séduction, en tout bien tout honneur, évidemment.

Et la line dance, alors ?

La line dance ou danse en ligne est une évolution de plusieurs contredanses. Elle a pris son essor dans les années 1950 et 1960, permettant à de grands groupes d’exécuter les mêmes mouvements et donc de se coordonner. Les Hully Gully et Madison sont sans doute les danses en ligne les plus célèbres. D’ailleurs, les chorégraphies ultra simples se font sur différents styles musicaux. On y va de la pop, du jazz. On se balance au rythme du swing, mais pas que. Avec le temps, les musiques country se sont ajoutées au répertoire, donnant naissance au Cowboy Boogie et autres line dances.

Un apprentissage ludique à souhait

Etant passionné par la danse, j’ai la chance de pouvoir capter le rythme très facilement. Pour ceux qui ont l’impression d’avoir deux pieds gauches, je vous rassure : il n’y a rien de compliqué. Demandez à un cowboy ou à sa compagne de vous montrer les pas de base. En quelques minutes, vous aurez tout saisi et il ne restera plus qu’à vous appliquer sur une musique. Les pas étant répétitifs, ce n’est pas grave si vous vous emmêlez les pinceaux au début. Vous vous en sortirez comme un chef avant la fin du morceau.

La réalité dépasse ce que l’on voit dans les films de westerne. Effectivement, les fêtes sont bruyantes et le style vestimentaire est plutôt similaire à ce que l’on voit à la télé. Par contre, rien ne vous prépare à la chaleur de l’ambiance. C’est comme si j’avais intégré une famille et ça n’a pas de prix. Yeeehaaa !

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.